الإثنين 24 شباط 2020

البروتوكول المالي بين الحكومة اللبنانية والحكومة الفرنسية

 

 
PROTOCOLE FINANCIER
entre

 

 

LE GOUVERNEMENT LIBANAIS
et
LE GOUVERNEMENT FRANCAIS
 
Le Gouvernement de la Republique Libanais et le Gouvernement de la Republique Francaise, afin de renforcer les liens traditionnels d'amitie et de cooperation qui les unissent, et d'apporter au Gouvernement Libanais une contribution a l'effort de reconstruction et de developpement entrepris, sont convenus de conclure un protocole, dont les dispositions sont les suivantes:
 
ARTICLE 1er - Montant et objet des concours financiers.
 
Le Gouvernement francais consent au Gouvernement
 
Libanais des facilites de credit d'un montant maximum
 
de Deux cent quarante millions de francs (240 M.F.),
 
pour financer l'achat en France de biens et services
 
francais (1) destines a la realisation de projets indu-
 
striels agrees par les deux parties et figurant sur la
 
liste annexee au present protocole.
 
Ces concours financiers prennent la forme:
 
- de prets du tresor public francais d'un montant
 
maximum de Soixante millions de francs (60 M.F.),
 
- de credit commerciaux francais d'un montant de Cent
 
quatre vingt millions de francs (180 M.F.) garantis
 
par l'Etat francais.
 
(1) - il s'agit des services vises a l'article 6 ci-
 
dessous.
 
'
 
ARTICLE 2 - Mecanisme d'utilisation des concours finan-
 
ciers.
 
Le financement des projets figurant en annexe est
 
assure par l'utilisation conjointe de prets du Tresor,
 
d'une part, des credits commerciaux garantis, d'autre
 
part.
 
a) Le montant des droits de tirage sur les prets du
 
Tresor francais est fixe a 25 % du montant rapatriable
 
en France des commandes de biens et services francais;
 
b) L'utilisation des prets du Tresor public francais
 
est reservee au financement des acomptes verses aux
 
fournisseurs francais, qui seront egaux a 25 % du
 
montant des biens et services d'origine francaise. Le
 
montant des acomptes verses a la commande devra etre
 
egale a 10 % au moins du montant rapatriable en France
 
des commandes de biens et services francais.
 
c) Les credits commerciaux garantis couvrent le solde
 
du financement des projets a concurrence de 75 % de la
 
part rapatriable.
 
''
 
ARTICLE 3 - Modalites et conditions des concours finan-
 
ciers.
 
a) Les prets du Tresor portent interet a 3.5 % sur le
 
montant restant du et sont amortissables en 20 ans en 36
 
semestrialites egales et successives, la premiere eche-
 
ant 30 mois apres la fin du trimestre au cours duquel
 
aura ete effectue le premier tirage, quel qu'en ait ete
 
le montant;
 
b) les interets courent a partir de la date de chaque
 
tirage et sont liquides et payes a la fin de chaque
 
semestre;
 
c) une convention d'application entre le Credit National
 
agissant pour le compte du Gouvernement francais, et le
 
Conseil du Developpement et de la Reconstruction,
 
agissant pour le compte du Gouvernement libanais, preci-
 
sera les modalites d'utilisation et de remboursement des
 
prets du Tresor Francais.
 
d) Les credits commerciaux garantis seront amortis en 20
 
semestrialites egales et successives, la prmiere inter-
 
venant six mois a compter de la mise en service des ins-
 
tallaions ou des livraisons d'equipement ou de la fin
 
des prestations de services, selon les stipulations du
 
contrat commercial ou de la convention bancaire.
 
Le meme contrat ou la meme convention fixeront le delai
 
maximum separant la signature du contrat et le point de
 
depart de l'amortissement des credits. Ils fixeront
 
egalement les taux d'interet de ces credits, qui seront
 
les taux usuels des credits de l'espece, auxquels
 
s'ajoute la prime d'assurance - credit de la COFACE.
 
e) La monnaie de compte et de paiement utilisee est le
 
franc francais.
 
''
 
ARTICLE 6 - Transport et Assurance.
 
Les contrats finances au titre du present protocole sont
 
factures au prix FOB. Toutefois, le financement du fret
 
et de l'assurance est assure dans les proportion visees
 
a l'article 2 ci - dessus, par utilisation du pret du
 
Tresor et des credits commerciaux garantis, lorsque le
 
transport est effectue par un navire battant pavillon
 
francais et l'assurance contractee aupres d'une societe
 
francaise.
 
ARTICLE 7 - Entree en application.
 
Le present protocole entrera en vigueur des que le
 
Gouvernement francais aura recu notification de
 
l'approbation de ce protocole par le Conseil du Develop-
 
pement et de la Reconstruction et par le Gouvernement
 
libanais, ainsi que de toute autre formalite requise.
 
Pour le gouvernement de la
 
Republique Libanaise
 
Le conseil du Developpement
 
et de le Reconstruction
 
signe: Mohamed ATTALAH
 
Fait a Beyrouth le 2 Juin 1978
 
(en deux exemplaires originaux
 
en langue francaise)
 
Pour le Gouvernement de la
 
Republique Francaise
 
signe: Michel CAMDESSUS
 
'

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

 

 
ARTICLE 4 - Delai de mise en oeuvre.
 
Pour ouvrir droit aux credits definis a l'article
 
premier, les contrats particuliers passes avec les fou-
 
rnisseurs francais devront etre conclus au plus tard le
 
1er juillet 1979. ils devront atteindre un montant
 
minimum de trois millions de francs.
 
aucun tirage sur le pret du Tresor ouvert par le pres-
 
ent protocole ne pourra intervenir posterieurement au
 
1er Janvier 1982.
 
ARTICLE 5 - Mondalites d,imputation.
 
L'imputation definitive sur le present protocole des
 
contrats afferents aux projets visee a l'article
 
premier sera decidee par echange de lettres entre le
 
Conseil du Developpement et de la Reconstruction, agis-
 
sant pour le compte du Gouvernement libanais, et le
 
Conseiller Commercial pres l'Ambassade de france a
 
Beyrouth, agissant sur delegation des autorites
 
francaises competentes.
 
La meme procedure d'echange de lettres pourra autoriser
 
la substitution de nouveaux projets a ceux qui
 
figurent sur la liste annexee au present protocole.

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

 

 
ANNEXE
 
LISTE DES PROJETS PREVUE A
 
L'ARTICLE 1er DU PRESENT
 
PROTOCOLE
 
PROJETS MONTANT TOTAL
 
ESTIME DE LA
 
PART RAPATRIABLE
 
(Millions de F.)
 
I- TELECOMMUNICATIONS
 
Centraux telephoniques urbains 120
 
Centre international de
 
telecommunications (*) 24
 
Station terrienne de transmission
 
par satellite 32
 
II- MATERIEL ELECTRIQUE
 
Sous - stations et transformateurs 17
 
III- INFORMATIQUE
 
Deux ordinateurs et leur equipement
 
periphrique 23
 
IV- USINES D'INCINERATION 24
 
(*) - Compte tenu de la necessite de proceder a une mise
 
a jour attentive du dossier de la realisation du cable
 
Marseille - Beyrouth, les delegations n'ont pas discute
 
de son incorparation dans le protocole. Neanmoins, le
 
Centre internationale de Telecommunications, qui en est
 
independant techniquement, a ete inclus dans la presente
 
liste.

 

 

بطاقة الاتفاقية

النوع
دولية
اداة المصادقة
مرسوم رقم 2870 سنة 1980
تاريخ الصدور
21/04/1980
إتصل بنا

هاتف: 01/492934

فاكس: 01/493145

البريد الالكتروني

cij@ul.edu.lb

حول الموقع

انشىء مركز الدراسات والأبحاث في المعلوماتية القانونية (المعروف بمركز المعلوماتية القانونية)، في العام 1986 كوحدة جامعية مستقلة. وذلك بالمرسوم رقم 3144 تاريخ 11/4/1986 المعدل بالمرسوم رقم 4166 تاريخ 16/9/1987. في العام 1993 تحول المركز إلى فرع من فروع كلية الحقوق والعلوم السياسية والإدارية وذلك بموجب المرسوم رقم 4141 تاريخ 13/10/1993.